Nous pouvons être amenés à toucher une commission lorsque vous effectuez un achat via les liens présents sur ce site.

Avis sur Kaspersky Internet Security [2022]

Par Tibor Moes / Janvier 2022 / Note de 5 sur 5

Avis de Kaspersky Internet Security 2022

À propos de l’auteur

Cet article a été rédigé par Tibor Moes, fondateur et PDG de SoftwareLab.

Tibor est un ingénieur originaire des Pays-Bas qui a commencé le passage en revue de logiciels de sécurité en 2014. Depuis, il a testé la plupart des logiciels antivirus, VPN, gestionnaires de mots de passe et services d’hébergement majeurs.

Il utilise actuellement Norton pour protéger ses périphériques, CyberGhost pour sa confidentialité, et Dashlane pour ses mots de passe. Ce site web, SoftwareLab.org, est hébergé sur un serveur Digital Ocean via Cloudways et développé avec DIVI sur WordPress.

Résumé de l’avis sur Kaspersky Internet Security 2022

Kaspersky Internet Security est remarquable. Son interface est intuitive, la protection est vaste et la qualité de conception est excellente. Chez Kaspersky, tout est absolument au point.

Le seul bémol vient du VPN. Il n’est pas très sophistiqué et recueille trop de données utilisateur. Comme il s’agit d’un supplément facultatif, nous vous déconseillons son achat.

Toutefois, si l’on se concentre sur les fonctionnalités de protection offertes par Kaspersky, elles sont on ne peut mieux : anti-malware de premier ordre, excellente protection web, un gestionnaire de mots de passe solide (facultatif) et un contrôle parental de pointe.

Astuce : le passage à Kaspersky Total Security vaut le coup pour bénéficier de l’excellent gestionnaire de mots de passe.

Avantages :

  • Un excellent anti-malware : avec Norton et Bitdefender, Kaspersky obtient les meilleurs résultats anti-malware aux essais de protection réalisés par AV-Test.
  • Un gestionnaire de mots de passe remarquable : Kaspersky simplifie la création, le stockage et le saisie automatique de mots de passe sécurisés. Il prend également en charge la connexion biométrique.
  • Un excellent contrôle parental : obtenez des informations sur la vie numérique de vos enfants, bloquez le contenu inadapté et définissez des limites de temps d’écran.
  • Une protection complète sous Windows : anti-malware, gestionnaire de mots de passe, navigation privée, pare-feu, contrôle parental, VPN, et plus encore.
  • Une protection complète sous Android : anti-malware, gestionnaire de mots de passe, VPN, protection Internet, vérificateur de fuite de données, antivol, verrouillage d’application, et plus encore.
  • Hautement personnalisable : les experts en sécurité apprécieront la richesse des options de personnalisation de Kaspersky. Il fonctionne toutefois très bien avec les paramètres par défaut.
  • Une excellente protection web : les extensions de navigateur de Kaspersky regroupent au même endroit une protection anti-hameçonnage, anti-pistage et une protection des paiements.
  • Une interface intuitive : toutes les applications de Kaspersky, que ce soit sous Windows, macOS, Android ou iOS, sont intuitives et faciles à utiliser.

Inconvénients :

  • Un VPN gratuit limité à 300 Mo/jour : si vous souhaitez bénéficier du VPN illimité, vous devrez vous acquitter d’un surcoût, même si vous possédez Total Security de Kaspersky.
  • Une politique de confidentialité du VPN invasive : le VPN de Kaspersky recueille trop de données sur ses utilisateurs. Vu qu’il s’agit d’un supplément payant, nous vous déconseillons de l’acheter.
  • Des fonctionnalités limitées sur macOS : Kaspersky ne propose aucun pare-feu ni gestionnaire de mots de passe sur Mac. Sous Mac, nous recommandons Norton 360 Deluxe.

Le prix demandé par Kaspersky varie d’un pays à l’autre. Cliquez sur le lien ci-dessous pour consulter le tarif pratiqué dans le vôtre. 

Avis sur Kaspersky Internet Security 2022

Kaspersky est l’un des meilleurs programmes antivirus pour Windows 10 et 11. Toutefois, est-il meilleur que ses rivaux Norton, McAfee, Bitdefender, Panda et Avast ? Pour le découvrir, nous avons effectué une série d’essais. Cliquez sur les liens ci-dessous pour passer au test de votre choix, ou faites simplement défiler la page.

Par ailleurs, vous pouvez consulter nos comparatifs des meilleurs antivirus pour macOS, Windows, Android et iOS. Sinon, si le VPN est un élément essentiel pour vous, consultez notre comparatif du meilleur antivirus avec VPN, ou celui du meilleur VPN autonome.

Panneau de contrôle de Kaspersky

Image 1 : Panneau de contrôle de Kaspersky.

Avis sur Kaspersky Internet Security pour Windows

À retenir : Kaspersky est à la hauteur de son incroyable réputation. L’interface est intuitive, les fonctionnalités de protection sont excellentes et abondantes et les possibilités de personnalisation sont poussées. C’est un produit d’exception. Pour accéder au gestionnaire de mots de passe et au contrôle parental complet, nous estimons que le passage à Total Security de Kaspersky est justifié.

Test de Kaspersky Internet Security pour Windows 10 :

L’interface de Kaspersky est claire et intuitive. Une bannière de suggestions dans la partie supérieure vous informe des fonctionnalités de sécurité que vous pouvez utiliser. En dessous de cette dernière, huit boutons vous conduisent aux principales fonctionnalités, et quelques autres se cachent derrière le bouton vert « plus d’outils » positionné dans la partie inférieure. Nous allons vous les décrire :

Analyse :

On y retrouve tous les éléments habituels :

  • Analyse rapide : analysez l’intégralité des emplacements abritant généralement des logiciels malveillants.
  • Analyse complète : analysez l’intégralité du PC ou de l’ordinateur portable.
  • Analyse sélective : sélectionnez les éléments que vous souhaitez analyser.
  • Analyse des disques externes : analysez les disques durs externes ou les clés USB.
  • Analyse de vulnérabilité : analysez les logiciels légitimes à la recherche de risques de sécurité.

Ce qui est excellent avec les analyses de Kaspersky, ce sont les possibilités de personnalisation :

  • Niveau de protection : accordez la priorité aux performances de votre PC ou à sa protection.
  • Zone analysable : sélectionnez les emplacements du PC que vous souhaitez analyser.
  • Optimisation de l’analyse : analysez uniquement les nouveaux fichiers et ceux ayant été modifiés.
  • Analyse heuristique : sélectionnez le détail à gauche de l’analyse heuristique.
  • Technologie de numérisation : utilisez iSwift, iChecker ou les deux.

Mise à jour de la base de données :

Lancez manuellement une mise à jour logicielle et de la base de données. Kaspersky s’en occupe également de manière régulière. Cette option n’est donc pas nécessaire, sauf si vous souhaitez lancer une analyse complète utilisant les derniers échantillons de logiciels malveillants dans la base de données.

Protection bancaire :

Il s’agit d’un navigateur sécurisé supplémentaire que vous pouvez choisir d’utiliser pour les opérations bancaires en ligne. Il dispose également d’un clavier virtuel qui empêche les enregistreurs de frappe de capturer les frappes de votre clavier dans le but de récupérer vos identifiants.

Gestionnaire de mots de passe :

Le gestionnaire de mots de passe vous permet de créer, stocker et saisir automatiquement des mots de passe uniques et fortement sécurisés. Il s’agit d’une fonctionnalité gratuite de Kaspersky Total Security, mais c’est un supplément payant du logiciel Internet Security. Si vous avez accès à la fonctionnalité, elle se lancera dans une application distincte.

Nous avons testé en profondeur le gestionnaire de mots de passe de Kaspersky dans ce test. Attention au scoop : il est excellent.

Protection de la confidentialité :

Chez Kaspersky, la protection de la confidentialité se présente sous deux aspects :

  • Protection de la webcam : Kaspersky vous avertira lorsqu’un programme tentera de démarrer votre webcam afin que vous puissiez l’autoriser ou le bloquer. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi complètement bloquer l’accès à votre webcam.
  • Navigation privée : cette extension anti-pistage pour navigateur peut empêcher les sites web de pister votre comportement en ligne via des cookies de suivi. Par défaut, l’extension ne recueille que des statistiques. Il vous faudra activer la fonctionnalité de blocage si vous souhaitez l’utiliser.

Sauvegarde et restauration :

Kaspersky vous permet de sélectionner et de sauvegarder des fichiers critiques sur une sauvegarde locale, externe ou cloud. Toutefois, Kaspersky ne vous fournit pas l’espace de sauvegarde cloud à proprement parler, contrairement à Norton. À la place, vous pouvez utiliser un service tiers comme Dropbox.

Protection des enfants :

Le contrôle parental vous permet d’analyser ce que vos enfants voient et font lors de leurs activités en ligne. Il vous permet également de définir des limites de protection sur leur monde numérique.

Comme le gestionnaire de mots de passe, la fonctionnalité de contrôle parental de Kaspersky se trouve dans une application distincte. Une version basique est proposée gratuitement avec Kaspersky Internet Security, mais il lui manque le suivi GPS. Vous devrez acheter la fonctionnalité de contrôle parental autonome, appelée Safe Kids, pour accéder au suivi GPS. Vous pouvez également acheter Kaspersky Total Security à la place, qui l’inclut gratuitement.

Nous analysons plus en profondeur le contrôle parental de Kaspersky dans une section prévue à cet effet de ce test. Attention au scoop : c’est l’un des meilleurs.

My Kaspersky :

My Kaspersky est l’application web qui vous permet d’enregistrer des codes d’activation, d’obtenir une vue d’ensemble de vos appareils protégés et de recevoir des fonctionnalités supplémentaires.

Plus d’outils :

Nous retrouvons ici de nombreux outils de sécurité supplémentaires. Nous allons les aborder succinctement un par un :

  • Protection cloud : vous informe du statut de votre connexion au Kaspersky Security Network (KSN) et vous donne un bilan statistique des objets analysés.
  • Quarantaine : affichez l’intégralité des fichiers placés en quarantaine suite à un signalement comme logiciels malveillants potentiels. Vous pouvez ici choisir de les supprimer ou de les restaurer.
  • Clavier virtuel : lancez le clavier numérique pour vous assurer que les enregistreurs de frappe ne peuvent pas capturer les frappes au clavier que vous effectuez sur votre clavier habituel.
  • Disque de secours : désinfectez un ordinateur sévèrement compromis au démarrage du système d’exploitation.
  • VPN : il s’agit une application distincte qui chiffre votre connexion internet et masque votre adresse IP, vous rendant anonyme en ligne. Le VPN gratuit proposé avec Kaspersky Internet Security est limité à 300 Mo/jour. Pour un quota illimité, vous devrez opter pour la formule supérieure.
  • Activité réseau : affichez l’ensemble des activités réseau des programmes présents sur votre PC, notamment le port, le protocole, l’adresse IP locale, l’adresse IP externe, le flux de données entrant ou sortant, etc.
  • Chiffrement de fichiers : créez un coffre-fort, protégé par une clé de chiffrement AES-256 afin de stocker des fichiers importants.
  • Destructeur de fichiers : supprimez définitivement les fichiers selon l’une des méthodes suivantes, à savoir GOST R, l’algorithme de Bruce Schneier, VSITR, NAVSO ou DoD.
  • Nettoyage et optimisation : éliminez les programmes inutiles, les fichiers temporaires, les traces d’activité, les configurations de navigateur, et plus encore.

Cela représente un grand nombre de fonctionnalités de sécurité. Et pourtant, il y en a encore. Dans le menu des paramètres, accessible depuis le coin inférieur gauche de l’application, vous pouvez trouver d’autres fonctionnalités comme le pare-feu, la protection avancée contre les menaces, l’anti-bannière et l’anti-spam.

Comme vous pouvez l’imaginer, les possibilités de personnalisation du pare-feu sont nombreuses. Vous pouvez définir des règles pour des programmes, des flux de données et des réseaux spécifiques.

Conclusion :

Kaspersky Internet Security pour Windows est réellement un excellent produit. Non seulement il propose de nombreuses fonctionnalités de sécurité, mais la qualité de chacune d’entre elles est tout aussi spectaculaire. Nous ne voyons que deux observations majeures à prendre en compte avant de franchir le pas et d’opter pour Internet Security de Kaspersky :

  • Si vous ne possédez pas encore de gestionnaire de mots de passe, nous vous conseillons de passer à Kaspersky Total Security, qui en propose un gratuitement.
  • Si vous recherchez un VPN, vous pouvez l’acheter séparément chez Kaspersky, mais cela alourdit plutôt la facture totale. Vous pouvez à la place opter pour Norton 360 Deluxe, qui en propose un gratuitement.

 

Avis sur Kaspersky Internet Security pour Mac

À retenir : Internet Security pour Mac de Kaspersky est l’une de nos solutions de sécurité préférées pour macOS. Elle est sophistiquée, tout en restant abordable. De plus, l’extension de navigateur dispose de plus de fonctionnalités qu’un couteau suisse. Ses seuls inconvénients sont l’absence de gestionnaire de mots de passe et de VPN illimité. Vous pouvez les acheter séparément chez Kaspersky ou vous tourner vers Norton 360 Deluxe, qui les propose tous deux gratuitement.

Test de Kaspersky Internet Security pour Mac :

macOS est un système d’exploitation plus sûr que Windows. De ce fait, la majorité des logiciels antivirus disposent de moins de fonctionnalités sous Mac que sous Windows. Kaspersky ne déroge pas à la règle. Toutefois, Kaspersky Internet Security en a clairement sous le capot.

L’apparence du tableau de bord de Kaspersky sous macOS est excellente. En s’adaptant aux paramètres du mode sombre de notre Mac, le logiciel dégage une sensation cool et technologique. Depuis l’application, vous pouvez accéder aux cinq catégories qui contiennent chacune plusieurs fonctionnalités :

Centre de protection :

Le centre de protection vous donne une vue d’ensemble sur :

  • La durée de votre licence
  • Les menaces actives présentes sur votre Mac
  • La protection en temps réel
  • L’état de la base de données

Il vous permet également d’installer l’excellente extension de navigateur Kaspersky Security, qui regroupe plusieurs fonctionnalités en une seule extension :

  • Antivirus web : cette fonctionnalité analyse les données entrantes et vous avertit de la moindre menace.
  • Suivi des sites web : une fonctionnalité anti-pistage qui empêche les sites web d’installer dans votre navigateur des cookies ayant pour but de suivre vos activités en ligne. Par défaut, elle est désactivée. Nous vous conseillons de l’activer.
  • Protection bancaire : la protection bancaire protège vos transactions financières en ligne en vérifiant l’authenticité des sites web bancaires et boutiques en ligne, ainsi que des certificats utilisés pour établir une connexion sécurisée
  • Analyse des liens : Kaspersky vous indiquera si un lien est sans danger avant que vous ne cliquiez dessus.
  • Clavier virtuel : le clavier numérique vous permet de saisir des mots de passe sans utiliser le clavier physique, éliminant ainsi la menace posée par les enregistreurs de frappe qui capturent les touches saisies.

Ce qui est vraiment cool, c’est que chacun des éléments précités peut être activé et désactivé de manière individuelle. En réunissant toutes ces fonctionnalités au sein d’une même extension, Kaspersky a abouti sur l’une des meilleures extensions de navigateur de protection web que nous avons rencontrées jusqu’à présent.

Analyse :

Vous pouvez ici lancer des analyses rapides, des analyses complètes ou planifier une analyse ultérieure. Vous pouvez également sélectionner un fichier ou un dossier à analyser, ou glisser-déposer un fichier dans la fenêtre à la Apple. Plutôt cool.

Mise à jour :

Vérifiez si votre base de données et le logiciel sont à jour. Kaspersky les met à jour automatiquement de manière régulière. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez également les mettre à jour manuellement.

Confidentialité :

Cette section reprend les deux fonctionnalités qui sont disponibles sous Windows :

  • Blocage de la webcam : vous avez la possibilité d’empêcher l’intégralité des applications d’accéder à votre webcam. Aucune option n’existe pour seulement bloquer certaines applications ni pour recevoir une notification lorsqu’une application tente d’y accéder. C’est tout ou rien, ce qui est un peu à double tranchant. Toutefois, nous l’apprécions malgré tout, notamment parce que les autres logiciels antivirus ne le proposent pas sous Mac.
  • Blocage du suivi par les sites web : lorsque vous activez cette fonctionnalité, les capacités anti-pistage de l’extension de votre navigateur deviennent actives. Vous pouvez aussi les activer et les désactiver depuis l’extension du navigateur à proprement parler, qui met à jour les paramètres antivirus en temps réel.

Un lien vers le VPN de Kaspersky, appelé Secure Connection, est également présent. Toutefois, il sera limité à 300 Mo/jour sauf si vous avez opté pour le VPN premium.

De plus, si vous avez acheté le gestionnaire de mots de passe séparément, un lien vers celui-ci apparaîtra également à cet endroit.

Safe Kids :

Vous trouverez ici un lien vers Safe Kids, l’application séparée et dédiée au contrôle parental. Grâce à votre abonnement Internet Security, vous bénéficiez de la version de base de Safe Kids. Par conséquent, vous pouvez bloquer l’accès aux sites web et aux catégories de sites web que vous jugez inappropriés.

Si vous recherchez l’ensemble complet des fonctionnalités, il vous faudra acheter la version premium de Kaspersky Safe Kids. Cette dernière propose un suivi GPS pour connaître la localisation immédiate de votre enfant, un moniteur d’activité sur les réseaux sociaux et un avertisseur de batterie faible.

Préférences :

Dans les préférences, vous pourrez modifier certaines des fonctionnalités précitées. Par exemple, vous pouvez sélectionner les types de cookies de suivi à bloquer : métriques web, agences de publicité, suivi du comportement web et réseaux sociaux.

Le bloqueur d’attaques réseau y est également dissimulé. Ce n’est pas un pare-feu à part entière, comme ceux proposés par Norton et Intego, mais il s’en rapproche. Il analyse le trafic entrant à la recherche d’attaques. Et lorsqu’il en décèle une, il bloque le trafic réseau de l’appareil attaquant pour une heure.

Conclusion :

Kaspersky Internet Security pour Mac est excellent. Nous le préférons à Bitdefender, mais estimons que Norton est votre meilleure option sous macOS, essentiellement parce que Norton propose un pare-feu complet, un gestionnaire de mots de passe et un VPN illimité.

Toutefois, cet ensemble de fonctionnalités rend Norton plus onéreux. Renseignez-vous donc sur les deux, et découvrez celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Avis sur Kaspersky Internet Security pour Android

À retenir : Kaspersky Internet Security pour Android est excellent. Il propose une protection antivirus en temps réel, des fonctionnalités antivol, une analyse des vulnérabilités, une protection internet et bien plus encore. C’est l’un des tout meilleurs.

Kaspersky Internet Security pour Android est considéré comme l’un des meilleurs antivirus pour le système d’exploitation de Google. Et pour cause : son interface est magnifique et il propose tout ce qu’il vous faut de la part d’une application de sécurité mobile.

  • Analyse : exécutez une analyse rapide des applications installées, une analyse complète de l’ensemble de l’appareil ou une analyse des dossiers pour des dossiers particuliers.
  • Mise à jour : mettez à jour la base de données des logiciels malveillants de manière manuelle et exécutez une analyse rapide juste après.
  • Protection en temps réel : l’application vous indique ici que les nouvelles applications et fichiers sont analysés automatiquement, et vous pouvez activer et désactiver la détection des logiciels publicitaires.
  • Filtre d’appel : ajoutez des contacts et des numéros à une liste qui sera automatiquement bloquée.
  • Antivol : contrôlez votre appareil perdu ou volé à distance depuis My Kaspersky, afin de pouvoir verrouiller et localiser votre appareil, prendre une photo avec la caméra avant, effacer le contenu de l’appareil et déclencher une alarme.
  • Verrouillage des applications : définissez un code à quatre chiffres pour des applications spécifiques afin qu’aucune autre personne ne puisse y accéder.
  • Messagerie sécurisée : autorisez Kaspersky à rechercher au sein de vos SMS des liens d’hameçonnage qui tentent de voler vos données.
  • Protection internet : il s’agit d’une fonctionnalité du navigateur qui vérifie la présence de liens d’hameçonnage et de logiciels malveillants sur les sites web, et qui bloque les sites dangereux.
  • Vérificateur de fuite de données : Kaspersky parcourt le dark web pour déterminer si vos données sont en vente (par exemple, les adresses e-mail, les cartes de crédit et les numéros de sécurité sociale).
  • Analyse des paramètres faibles : recherchez la présence de paramètres vulnérables sur votre appareil, pouvant être à l’origine de risques pour la sécurité.
  • Mes applications : contrôlez les applications qui peuvent accéder à votre calendrier, votre caméra, vos contacts, votre localisation, votre microphone, et plus encore.

Et si cela ne suffit pas, vous pouvez également installer les autres applications de sécurité de Kaspersky :

  • VPN : grâce à votre abonnement Internet Security, vous bénéficiez d’un VPN gratuit limité à 300 Mo/jour. Si vous voulez la version illimitée, vous devrez l’acheter séparément.
  • Safe Kids : grâce à votre abonnement Internet Security, vous bénéficiez également d’une version de base gratuite du contrôle parental. Avec ce dernier, vous pouvez analyser ce que vos enfants font en ligne et les préserver du contenu inadapté. La version illimitée engendre un surcoût.
  • Gestionnaire de mots de passe : il est disponible en tant que supplément payant ou via le produit haut de gamme Total Security.

Conclusion:

Kaspersky Internet Security pour Android est excellent et offre tout ce dont vous avez besoin pour protéger votre téléphone ou tablette. Nous étions heureux de constater qu’il possède toujours les fonctionnalités antivol, que Norton a cessé de proposer en 2019.

Avis sur Kaspersky Security Cloud pour iOS

À retenir : Kaspersky ne propose aucun logiciel antivirus pour iOS. À la place, vous pouvez opter pour le contrôle parental, le gestionnaire de mots de passe et le VPN en tant qu’achats séparés, ou via la formule Security Cloud Personal.

Kaspersky ne propose pas d’application antivirus ni de sécurité internet pour iOS, et ce pour de bonnes raisons : les antivirus pour iOS n’existent pas. À la place, la majorité des applications de sécurité pour iOS sont des analyseurs de vulnérabilité, des gestionnaires de mots de passe et des VPN.

Pourquoi en est-il ainsi ? C’est parce que sur iOS, chaque application vit dans un bac à sable, sans accès à l’appareil ni au système d’exploitation en général. Par conséquent, les applications malveillantes ont du mal à infecter l’ensemble de l’appareil et les applications antivirus ne peuvent pas non plus analyser l’intégralité de l’appareil. Les logiciels antivirus ne sont donc pas nécessaires ni envisageables sur les iPhones et iPads. 

Que propose donc Kaspersky aux utilisateurs d’iOS ? Kaspersky vend ses trois applications de sécurité distinctes sur iOS :

  • Le gestionnaire de mots de passe
  • Le contrôle parental, appelé Safe Kids
  • Le VPN, appelé Secure Connection

Ce sont toutes d’excellentes applications, et nous les analysons plus en détail dans les sections prévues à cet effet de ce test. Si vous voulez les trois, vous pouvez également opter pour Security Cloud Personal de Kaspersky, qui possède chaque fonctionnalité.

  • Norton 100% 100%
  • Kaspersky 99% 99%
  • Bitdefender 99% 99%
  • Avira 98% 98%
  • AVG 98% 98%
  • Avast 98% 98%
  • McAfee 96% 96%
  • BullGuard 96% 96%
  • Windows Defender 95% 95%
  • TotalAV 81% 81%

Graphique 1 : moyenne de l’ensemble des résultats AV-Test pour Windows 10 depuis octobre 2016.

Kaspersky Internet Security : Anti-Malware

À retenir : Kaspersky est l’un des meilleurs logiciels anti-malware du marché. En calculant la moyenne obtenue à l’ensemble des tests de protection depuis octobre 2016, seul Norton a réussi à le battre.

Qu’est-ce qu’un malware et un anti-malware ?

Le mot logiciel malveillant décrit une multitude de menaces numériques, notamment les virus, vers, logiciels publicitaires, logiciels espions, chevaux de Troie, enregistreurs de frappe et rançongiciels, etc. Un anti-malware représente la réponse à ces menaces. C’est la fonctionnalité d’un logiciel antivirus qui détecte et élimine tout malware de votre appareil.

Jusqu’en 2019, Windows Defender (la protection intégrée à Windows) était pratiquement incapable de faire face aux logiciels malveillants. Il était donc essentiel de disposer d’un outil antivirus dédié installé sur votre PC.

Mais les choses ont changé. Depuis mi-2020, Windows Defender est devenu tout à fait capable de détecter et d’éliminer les logiciels malveillants de lui-même. En réalité, ses résultats aux tests anti-malware sont presque identiques à ceux de nombreuses grandes marques du secteur.

Vous faut-il donc toujours un anti-malware en 2022 ?

Hélas, la réponse est oui. Il vous faut toujours un logiciel antivirus dédié.

Bien que Windows Defender soit devenu tout à fait capable de faire face aux logiciels malveillants, le vol d’identité et la violation de la confidentialité sont devenus tout aussi préoccupants. Et les logiciels antivirus modernes sont mieux adaptés pour lutter contre ces menaces.

Toutefois, il nous faut quand même tester les capacités anti-malware du logiciel antivirus. Il doit en effet – au minimum – être en mesure d’égaler voire de surpasser Windows Defender.

Comment avons-nous testé Kaspersky et qu’en penser ?

Il existe un institut de sécurité informatique indépendant en Allemagne appelé AV-Test. Depuis octobre 2016, ils testent chaque année les capacités anti-malware sous Windows de chaque grande marque d’antivirus à six reprises. Nous avons calculé la moyenne de tous ces résultats de test, que vous pouvez retrouver dans le graphique ci-dessus.

Comme vous pouvez le constater, Kaspersky se situe dans le haut de cette liste. Il arrive à égalité avec Bitdefender, et se place juste derrière Norton et devant Avira, Avast, AVG, BullGuard, Intego et Panda.

Gestionnaire de mots de passe de Kaspersky

Image 2 : Gestionnaire de mots de passe de Kaspersky.

Kaspersky Internet Security : gestionnaire de mots de passe

À retenir : le gestionnaire de mots de passe proposé par Kaspersky est excellent. Il vous permet d’utiliser les données biométriques pour vous connecter, et la création, le stockage et la saisie automatique des mots de passe deviennent un jeu d’enfant sur l’ensemble des systèmes d’exploitation. Contrairement à la plupart des gestionnaires de mots de passe, il fait appel à des applications de bureau sous Windows et macOS, au lieu d’utiliser une application web. Mais cela n’entrave en rien l’excellente expérience utilisateur.

Remarque : Kaspersky Internet Security ne propose pas le gestionnaire de mots de passe gratuitement, mais en fait un supplément payant. Si vous voulez l’utiliser, nous vous recommandons de passer à Total Security, la version la plus haut de gamme, qui le propose en tant que fonctionnalité gratuite.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de mots de passe ?

L’utilisation de la même combinaison adresse e-mail/mot de passe pour chaque site web et chaque compte est une pratique extrêmement dangereuse. Si un site web est piraté et que vos identifiants sont compromis, les pirates informatiques auront également accès à tous vos autres comptes.

Il vous faut de préférence utiliser un mot de passe unique et sécurisé pour chacun de vos comptes. *u=opReP?s?QU#8C0jEp est un bon exemple. Toutefois, nous autres humains ne pouvons pas mémoriser ni taper de tels mots de passe. Par chance, un gestionnaire de mots de passe peut vous aider.

Un gestionnaire de mots de passe fait quatre choses pour vous :

  • Il vous permet de générer des mots de passe uniques et sécurisés.
  • Il stocke ces mots de passe pour vous dans un coffre-fort sécurisé.
  • Il saisit automatiquement ces mots de passe lorsque vous arrivez sur un site web.
  • Il synchronise automatiquement ces mots de passe sur l’ensemble de vos appareils.

C’est un outil essentiel pour votre en sécurité en ligne.

Le gestionnaire de mots de passe Kaspersky s’appuie toujours principalement sur une application de bureau.

La plupart des gestionnaires de mots de passe prennent la forme d’applications sous Android et iOS, et d’une application web sous Windows et macOS. Ainsi, vous accédez au gestionnaire de mots de passe via votre navigateur sur votre PC ou Mac, et non via une application dédiée installée sur votre appareil.

Sous Windows et macOS, les gestionnaires de mots de passe de Norton et McAfee sont par exemple des applications web. De même, Dashlane élimine progressivement ses applications de bureau en faveur d’une approche entièrement basée sur le web.

Les bénéfices sont simples : vous accédez majoritairement à vos mots de passe via vos extensions de navigateur, alors pourquoi ne pas profiter de l’expérience globale au sein du navigateur ? Pour couronner le tout, il permet au développeur de s’acquitter de la maintenance d’applications Windows et macOS distinctes, et de ne nécessiter que la maintenance d’une unique application web basée sur un navigateur.

Kaspersky propose à la fois une application web et une application de bureau. Mais lors de l’installation, nous avons remarqué qu’il dirigeait principalement notre attention vers les applications de bureau. En réalité, aucune des deux solutions ne nous dérangent. Pour nous, les deux méthodes sont bonnes à prendre.

Comment configurer le gestionnaire de mots de passe de Kaspersky ?

La configuration est simple.

  • Si vous avez acheté Total Security, l’application antivirus affichera un lien vers le gestionnaire de mots de passe. Lorsque vous cliquez dessus, il vous mènera à une page pour télécharger le gestionnaire de mots de passe.
  • Si vous avez acheté Anti-Virus ou Internet Security, il vous faudra acheter le gestionnaire de mots de passe séparément, car il n’accompagne aucun de ces produits. Après l’achat, vous pourrez télécharger l’application.

Une fois que le gestionnaire de mots de passe est installé sur votre PC ou Mac, il vous demandera de vous connecter à votre compte Kaspersky et de choisir un mot de passe pour votre coffre-fort. Comme ce sera le dernier mot de passe qu’il vous faudra mémoriser, nous vous conseillons d’en faire un mot de passe sécurisé mais facile.

La combinaison de trois mots aléatoires, d’un nombre, d’un symbole et de plusieurs lettres majuscules fera l’affaire. Par exemple : #PiePunchingPirate32

Il vous proposera ensuite d’installer une extension de navigateur dans votre navigateur par défaut. Il est compatible avec Edge, Chrome, Firefox, et plus encore.

Le processus d’installation est alors entièrement terminé. Désormais, lorsque vous vous connectez à un site web, il enregistre automatiquement la combinaison e-mail/mot de passe. Puis, lorsque vous revenez sur ce site web ultérieurement, il saisit automatiquement cette combinaison à votre place. Cela vous permet de définir des mots de passe uniques et fortement sécurisés que vous n’avez pas besoin de mémoriser.

Et bien entendu, une fois que vous avez téléchargé les applications de gestion de mots de passe sous Android et iOS, il vous suffit de vous connecter. L’intégralité de vos mots de passe est alors automatiquement synchronisée entre vos appareils.

Que penser du gestionnaire de mots de passe de Kaspersky ?

Il est excellent. La création, le stockage et la saisie automatique des mots de passe sont un jeu d’enfant sur l’ensemble des systèmes d’exploitation. La synchronisation des mots de passe entre les appareils et les applications est presque instantanée. De plus, pour nous connecter à nos applications, nous pouvons utiliser la biométrie (reconnaissance faciale ou empreinte digitale) sous Android, iOS et macOS.

Il faut reconnaître que les extensions de navigateur de Dashlane sont plus élégantes et disposent d’un générateur de mots de passe intégré, ce qui n’est pas le cas de Kaspersky. Il est aussi vrai que nous pouvons utiliser le lecteur d’empreintes digitales de notre ordinateur portable Windows pour nous connecter au gestionnaire de mots de passe True Key de McAfee, ce que Kaspersky ne permet pas.

Mais tout ceci est du pinaillage. Dans l’ensemble, le gestionnaire de mots de passe de Kaspersky est excellent. Et si vous êtes déjà client chez Kaspersky, il n’y a absolument aucune raison d’opter pour un autre gestionnaire de mots de passe.

Contrôle parental de Kaspersky

Image 3 : Contrôle parental de Kaspersky.

Kaspersky Internet Security: contrôle parental

À retenir : Safe Kids, le contrôle parental de Kaspersky, n’est pas parfait, mais reste meilleur que la plupart des concurrents. Chez nous, le suivi GPS n’a fonctionné que de manière occasionnelle. Toutefois, les statistiques nous ont donné de nombreux renseignements sur la vie numérique de nos enfants. De plus, en définissant des limites de temps d’écran et en bloquant des applications et des sites web spécifiques, nous avons pu mettre en place des limites de protection. Soulignez qu’il ne s’agit pas d’une application de type « installez-la et n’y pensez plus ». Un certain temps est nécessaire pour prendre connaissance de ce que votre enfant utilise et appréhender ce qui doit et ne doit pas être bloqué.

Remarque : Kaspersky Internet Security ne propose pas le contrôle parental complet, mais seulement les fonctionnalités de blocage de contenu pour adultes et de gestion du temps d’écran. Pour bénéficier du contrôle parental complet, vous pouvez soit opter pour la formule haut de gamme Total Security, soit acheter le contrôle parental de manière séparée. Nous testons ci-dessous le contrôle parental complet.

Qu’est-ce que le contrôle parental ?

Le contrôle parental vous permet d’avoir une vue d’ensemble sur la vie numérique de vos enfants et de les protéger aux moments et aux endroits opportuns. Il vous permet également d’effectuer suivi GPS pour savoir où se trouvent vos enfants dans le monde réel.

Même si chaque contrôle parental dispose d’une série d’options pouvant différer, celui de Kaspersky vous permet de :

  • Voir où se trouvent vos enfants sur une carte et désigner une zone où vous leur permettez d’être. Kaspersky vous avertira s’ils sortent de cette zone.
  • Définir des limites de temps d’écran. Vous pouvez définir le nombre d’heures et le moment pendant lesquels l’appareil sera utilisable – par exemple, 2 heures par jour, mais pas après 20h.
  • Bloquer les sites web et les applications inadaptés à l’âge via des catégories prédéfinies astucieuses. Définissez également des limites de temps quotidiennes pour des applications spécifiques, ou bloquez complètement certaines applications.
  • Vérifier ce que vos enfants regardent sur YouTube et définissez des limites de protection pour restreindre ce qu’ils peuvent rechercher sur YouTube.

Comment configurer le contrôle parental de Kaspersky, appelé Safe Kids ?

La configuration est simple. Depuis l’application web de Kaspersky, vous pouvez créer un profil pour chaque enfant que vous souhaitez protéger. Notre enfant fictif est un garçon de 11 ans prénommé Balu, qui utilise un ordinateur portable Windows et un téléphone Android.

La présentation générale de l’application web est très intuitive. Dans le tableau de bord, nous bénéficions d’un aperçu rapide sur la localisation de notre fils dans le monde réel et sur son comportement numérique. De là, nous pouvons accéder aux autres éléments du menu :

  • Localisation : nous pouvons voir où se trouve notre enfant sur une carte et, accessoirement définir autour de lui un périmètre « de sécurité » pouvant atteindre les 1 000 mètres. Nous serions prévenus s’il quittait ce périmètre.
  • Internet : nous pouvons consulter les sites web que notre fils visite et à quel moment, et pouvons définir des limites. Les paramètres par défaut, par exemple, bloquent l’accès aux sites liés à l’alcool et filtrent la recherche et les résultats YouTube. Nous avons décidé d’ajouter les boutiques en ligne, les banques et les systèmes de paiement à la liste noire. D’autres options sont également disponibles.
  • Appareils : nous pouvons consulter les appareils que notre fils utilise, ainsi que les jours et heures d’utilisation. De plus, nous pouvons définir des limites de temps d’écran. Par exemple, nous avons choisi de limiter le temps passé devant les écrans à 2 heures par jour en semaine et de ne pas autoriser l’utilisation du téléphone entre 15h et 16h (heure des devoirs) et entre 20h et 8h (heure de sommeil).
  • Programmes : nous pouvons consulter les programmes que notre fils utilise et pouvons bloquer ou définir des limites de temps pour des applications individuelles. Par exemple, nous avons choisi de bloquer les applications Facebook et Netflix sur son téléphone portable.
  • Réseaux sociaux : nous pouvons choisir de surveiller le compte Facebook de notre fils en le connectant au contrôle parental.

Il nous suffit maintenant de télécharger l’application Safe Kids sur le PC Windows et le téléphone Android de notre fils, de jeter un œil aux autorisations et nous sommes parés.

Est-ce qu’il fonctionne ?

Nous voulions tester les capacités de Kaspersky sur quatre points :

  • Géolocalisation par GPS
  • Surveillance et blocage d’internet
  • Surveillance et blocage des appareils
  • Surveillance et blocage des programmes

Géolocalisation par GPS

Le suivi GPS s’est montré légèrement décevant. Notre téléphone Android donnait parfois des coordonnées précises, mais le plus souvent, il n’en renvoyait aucune. Même lorsque nous avions lancé l’application Safe Kids et Google Maps, la localisation n’apparaissait pas dans notre tableau de bord My Kaspersky.

Surveillance et blocage d’internet

Le comportement de navigation de notre fils, que ce soit sur son téléphone et son ordinateur portable, a été reporté avec précision et en temps réel dans l’interface de gestion. Peu importe le site web visité ou le terme de recherche recherché, les informations sont clairement apparues dans notre interface de gestion, accompagnées du nom de l’appareil et de l’horodatage.

De plus, lorsqu’il a tenté de visiter Netflix, Heineken ou Amazon, qui faisaient tous partie d’une catégorie bloquée, il a été poliment rembarré.

Hélas, ces sites web n’ont été bloqués que sous Google Chrome. Lorsque nous avons essayé d’y accéder via le navigateur DuckDuckGo, orienté confidentialité, les sites web étaient largement accessibles. Nous avons donc ajouté DuckDuckGo à la liste des programmes bloqués.

Toutefois, cela démontre que même si l’application fait tout son possible, il existera des failles que les petits malins pourront être amenés à découvrir. Ainsi, lorsque vous commencerez à utiliser Safe Kids, il vous faudra exercer une surveillance un peu plus poussée au début, pour déterminer les programmes que vos enfants utilisent et s’adapter en conséquence.

Surveillance et blocage des appareils

Kaspersky nous a montré avec précision les appareils que notre fils utilisait, ainsi que les jours et heures d’utilisation.

De plus, pendant les heures où nous avons bloqué l’accès au téléphone afin de l’aider à se concentrer sur ses devoirs (entre 15h et 16h), presque toutes les applications ont été bloquées à quelques exceptions près : Contacts, agenda, téléphone, Safe Kids, et étonnamment, Game Launcher.

Nous comprenons l’existence des quatre premières exceptions. En effet, notre fils doit pouvoir nous contacter en cas d’urgence. Mais la raison pour laquelle Game Launcher a échappé au blocage nous dépasse.

Hélas, nous n’avons pas pu placer Game Launcher sur la liste noire. Nous supposons que c’est un bug que Kaspersky corrigera.

Surveillance et blocage des programmes

Nous avions déjà ajouté Netflix et Facebook à la liste des applications bloquées sur le téléphone de notre fils. Et puisque DuckDuckGo a si facilement esquivé notre censure d’internet, nous avons également décidé de l’ajouter à la liste noire.

L’opération a été couronnée de succès. L’accès aux trois applications a été gentiment refusé lorsque notre fils fictif a tenté d’y accéder.

Que faut-il en conclure ?

Le contrôle parental de Kaspersky, appelé Safe Kids, est magnifique. De plus, une majorité de ses fonctionnalités fonctionnent à merveille.

  • Il vous permet de savoir quels appareils, sites web et programmes vos enfants utilisent et à quel moment.
  • Il vous permet également de définir des limites comme des règles de temps d’écran, ou de bloquer l’accès à des applications et des sites web spécifiques.

Toutefois, il n’est pas parfait. Par exemple, le suivi GPS n’a rien communiqué. De plus, certains programmes comme DuckDuckGo, ont réussi à contourner notre censure.

Bien entendu, vous pouvez purement et simplement bloquer l’accès à DuckDuckGo et résoudre ce problème. Mais cela prouve que cette application n’est pas de type « installez-la et n’y pensez plus ». Vous devrez au contraire garder un œil sur les applications et les sites web que vos enfants utilisent et réaliser quelques ajustements au fil du temps.

Dans l’ensemble, il n’est donc pas parfait. Il vous apportera en revanche une meilleure vue d’ensemble sur la vie numérique de vos enfants.

VPN de Kaspersky sur Android et Windows

Image 4 : VPN de Kaspersky sur Android et Windows.

Kaspersky Internet Security : VPN

À retenir : Kaspersky Secure Connection est un VPN rapide, s’appuyant sur la technologie d’Aura. Ses applications sont belles et disposent d’un dispositif d’arrêt d’urgence. Mais il lui manque des fonctionnalités avancées comme la sélection du protocole, le tunneling fractionné, Onion over VPN et des adresses IP dédiées. De plus, sa politique de confidentialité est plus invasive que nécessaire. Puisque le VPN de Kaspersky est vendu séparément de ses produits antivirus, vous pourriez tout aussi bien opter pour un meilleur VPN. Nous recommandons CyberGhost, NordVPN, ou Surfshark.

Remarque : Kaspersky Internet Security propose un VPN gratuit. Ce dernier est limité à 300 Mo/jour, ne possède pas de dispositif d’arrêt d’urgence, et ne permet pas de sélectionner de serveur. Kaspersky vend son VPN premium comme un service supplémentaire. Nous testons ci-dessous le VPN premium de Kaspersky.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un VPN (Virtual Private Network) chiffre votre connexion Internet et masque votre adresse IP (Internet Protocol). Votre adresse IP est le numéro qui identifie votre appareil en ligne. Il présente plusieurs avantages :

  • Anonymat en ligne. Lorsque vous être connecté à un VPN, les traqueurs comme certains gouvernements, fournisseurs d’accès à internet, Facebook et Google ne peuvent pas retracer votre activité en ligne de manière à remonter jusque vous.
  • Sécurité sur le Wi-Fi public. Les pirates ne pourront pas lire votre flux de données étant donné qu’il est chiffré, ce qui vous protège des connexions Wi-Fi non sécurisées.
  • Regardez des émissions étrangères. En vous connectant à des serveurs VPN situés à l’étranger, vous pouvez regarder des émissions de télévision comme si vous étiez un local. Vous pouvez ainsi éviter les restrictions géographiques appliquées à Netflix et aux événements sportifs.
  • Évitez la censure. Certains pays, comme la Chine, bloquent les sites web sur leur territoire. En vous connectant à un serveur VPN situé à l’étranger, vous pouvez éviter ces blocages.

L’utilisation d’un serveur VPN présente donc suffisamment d’avantages. Toutefois, devriez-vous utiliser le VPN de Kaspersky ? Pour le savoir, nous lui avons fait passer plusieurs essais :

  • Sur quel système d’exploitation fonctionne le VPN ?
  • Quelle est sa vitesse et comment se compare-t-il aux autres VPN ?
  • Quel est son niveau de sécurité ?
  • Quel est son niveau de confidentialité ?
  • Combien de serveurs met-il à votre disposition ?
  • Est-il compatible avec Netflix ?
  • Est-il compatible avec les torrents (P2P) ?
  • Fonctionne-t-il en Chine ?

Avant d’aborder ces questions, il est important de souligner un point à propos du VPN de Kaspersky : il ne fait pas appel à leur technologie.

Plusieurs entreprises de cybersécurité, comme Panda, Bitdefender et Kaspersky, ont choisi d’utiliser sous licence la technologie VPN d’une autre entreprise et de la commercialiser sous leur propre marque. Ces trois derniers font appel à Aura pour leur technologie VPN, qui est propriétaire de plusieurs VPN, dont notamment Hotspot Shield.

Cela entraîne deux conséquences : premièrement, les performances de ces VPN devraient être très proches. Deuxièmement, nous devons examiner la politique de confidentialité de Kaspersky et d’Aura, car les deux sociétés pourront accéder à vos données.

Sur quel système d’exploitation fonctionne le VPN de Kaspersky ?

Windows, macOS, Android, et iOS.

Quelle est la vitesse du VPN de Kaspersky et comment se compare-t-il à la concurrence ?

Lorsque vous vous connectez à un serveur VPN, votre vitesse internet ralentit en raison du chiffrement des données. Toutefois, lors du recours à un VPN rapide, comme CyberGhost ou NordVPN, l’impact sur la vitesse se situe généralement entre 5 % et 15 %.

Pour tester la vitesse de téléchargement de Kaspersky, nous l’avons testé sur une connexion à 300 Mbps en Europe en utilisant speedtest.net.

  1. Nous avons tout d’abord testé la vitesse de téléchargement sans nous connecter à un VPN.
  2. Nous nous sommes ensuite connectés au serveur VPN local de Kaspersky et avons testé la vitesse de téléchargement, à la suite de quoi nous nous sommes connectés à l’un des serveurs de Kaspersky situé aux États-Unis et avons de nouveau testé la vitesse de téléchargement.
  3. Nous avons enfin réitéré le procédé pour CyberGhost et Hotspot Shield pour mettre ces vitesses en perspective.

Nous avons répété chaque test à trois reprises et avons calculé la moyenne des résultats. Voici nos observations :

Vitesse (Mbps) Impacter
Pas de VPN 304.0 0%
Kaspersky Local 298.0 -2.0%
Hotspot Shield Local 284.6 -6.4%
CyberGhost Local 282.9 -6.9%
Kaspersky US 296.7 -2.4%
Hotspot Shield US 300.1 -1.3%
CyberGhost US 290.4 -4.5%

Les résultats se sont tout simplement montrés excellents. Les tests de vitesse de Kaspersky étaient en phase avec les concurrents les plus rapides du secteur, et la vitesse s’est même maintenue au niveau de CyberGhost lorsque nous avons fait appel au très rapide protocole WireGuard.

Quel est le niveau de sécurité du VPN de Kaspersky ?

Puisqu’il fait appel à la même technologie que Hotspot Shield, Kaspersky utilise le protocole Hydra VPN avec chiffrement AES-256. C’est un protocole rapide, sans faille de sécurité connue, et Kaspersky n’a laissé fuiter aucune de nos informations lors de nos tests de fuites WebRTC, DNS et IP, réalisés à l’aide de browserleaks.com.

Toutefois, les fonctionnalités de sécurité sont peu nombreuses, et les fonctionnalités avancées comme Onion sur VPN, la sélection du protocole, le tunneling fractionné ou les adresses IP dédiées ne sont pas disponibles. Il offre seulement l’essentiel :

  • Démarrage et connexion automatiques : vous pouvez choisir de démarrer le VPN et de vous connecter de manière automatique lorsque vous allumez votre PC.
  • Dispositif d’arrêt d’urgence : vous pouvez laisser le dispositif d’arrêt d’urgence déconnecter votre connexion internet si le VPN plante inopinément, ce qui empêche l’envoi de données via une connexion non sécurisée.
  • Protection intelligente : vous pouvez laisser le VPN se connecter automatiquement (ou demander à se connecter) lorsque d’une connexion à un réseau Wi-Fi public.
  • Protection des site web : vous pouvez dresser une liste de sites web ou de catégories de sites web qui lancent automatiquement le VPN. Sous Android, vous pouvez également sélectionner des applications qui créent automatiquement une connexion VPN.

Même si ce n’est certainement pas le VPN le plus avancé, il assure le service minimum.

Quel est le niveau de confidentialité du VPN de Kaspersky ?

Puisque Kaspersky utilise la technologie VPN d’Aura, nous devrons à la fois examiner la politique de confidentialité de Kaspersky et celle d’Aura.

La politique de confidentialité d’Aura est claire et ne nous inquiète pas :

« Aura n’enregistre pas vos activités de navigation VPN de manière à pouvoir vous retrouver. Lorsque vous utilisez une connexion VPN, nous ne stockons aucune information qui identifie ce que vous consultez, visualisez ou faites lors de vos activités en ligne via cette connexion VPN. »

La politique de confidentialité de Kaspersky n’a mentionné le VPN qu’une seule fois, nous n’en avons donc pas tiré grand-chose. Nous nous sommes à la place plongés dans les déclarations de Kaspersky Security Network et du service marketing.

Ce sont deux déclarations de collecte de données que vous pouvez consulter dans les paramètres de l’application. Par défaut, vous consentez à ces deux déclarations. Vous pouvez toutefois vous désinscrire, ce que nous vous conseillons.

Les déclarations indiquent que Kaspersky recueille et traite :

  • Votre identifiant de compte Kaspersky
  • Le type, le modèle et l’identifiant unique de votre appareil
  • Votre système d’exploitation, sa version et son identifiant
  • Votre géolocalisation
  • La durée de votre session VPN
  • Le choix de votre serveur VPN
  • Votre réseau Wi-Fi, notamment son nom, adresse IP et ses paramètres DNS.

Les déclarations indiquent également la finalité de la collecte des données :

  • améliorer la qualité des produits
  • vous proposer des solutions de sécurité
  • vous fournir du contenu et des publicités adaptés
  • créer des groupes d’utilisateurs pour les offres marketing et le matériel promotionnel

Kaspersky ne recueille donc aucune information sur ce que vous faites réellement en ligne, et c’est génial. Pour couronner le tout, vous pouvez vous désinscrire de la collecte de données qu’il effectue. Toutefois, il recueille clairement plus d’informations qu’il ne le faudrait.

Un VPN est un produit orienté sur la confidentialité. Il ne devrait pas être utilisé pour recueillir des informations sur les utilisateurs à des fins de marketing. C’est aussi simple que ça. La politique de confidentialité de Kaspersky n’est pas aussi mauvaise que celle de McAfee, mais elle est assurément bien pire que les politiques de Norton, CyberGhost, et NordVPN.

Combien de serveurs le VPN de Kaspersky met-il à votre disposition ?

Le VPN de Kaspersky dispose de serveurs dans 54 pays.

Au moment de la rédaction de cet article, nous pouvions sélectionner des serveurs à l’échelle de la ville au Canada, au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais uniquement sous macOS et Android. Hélas, cette fonctionnalité n’était pas encore disponible sur Windows et iOS. Mais nous pensons que ce sera le cas à l’avenir.

En dehors des nombreux pays européens, Kaspersky dispose de serveurs en Argentine, Australie, Brésil, Cambodge, Canada, Chili, Égypte, Philippines, Hong Kong, Inde, Indonésie, Israël, Japon, Kazakhstan, Mexique, Nouvelle-Zélande, Ukraine, Pakistan, Russie, Singapour, Taïwan, Thaïlande, Turquie, Afrique du Sud, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, États-Unis et Vietnam.

Le VPN de Kaspersky est-il compatible avec Netflix ?

Oui, lors de notre test, Netflix nous a parfaitement laissé streamer sur les serveurs locaux et américains.

Le VPN de Kaspersky est-il compatible avec les torrents (P2P) ?

Oui, lors de notre test, Popcorn Time a parfaitement fonctionné sur les serveurs locaux et américains.

Le VPN de Panda fonctionne-t-il en Chine ?

Possiblement. Kaspersky fait appel à la même technologie VPN que Hotspot Shield, qui n’est pas connu pour fonctionner parfaitement dans les pays fortement censurés. Nous ne compterions pas dessus.

Kaspersky Lab : portrait de l’entreprise

Kaspersky Lab est une entreprise privée de cybersécurité originaire de Moscou, en Russie. Elle a été fondée par Eugene Kaspersky, Natalya Kaspersky et Alexey De-Monderik en 1997. Eugene Kaspersky en est le PDG depuis 2007.

En 2011, Kaspersky s’est séparé de 20 % de ses parts en faveur de la société de capital-investissement General Atlantic pour une somme 200 millions de dollars, valorisant l’éditeur de logiciels à 1 milliard de dollars.

Pour General Atlantic, l’objectif de la vente était de permettre à Kaspersky d’entrer en bourse. Toutefois, lorsque Kaspersky a mis ces plans au rebut un an plus tard, ce dernier a racheté les actions de la société de capital-investissement.

En 2017, Kaspersky a été accusé de proximité avec le FSB, le service fédéral de sécurité russe. Cela a conduit le département de la Sécurité intérieure des États-Unis à interdire tous les produits de Kaspersky au sein des organismes gouvernementaux.

Kaspersky réfute les allégations et a proposé de migrer en Suisse l’infrastructure de base qui gère les comptes des clients étrangers, tout en soumettant le code source du logiciel à un contrôle indépendant.

Aujourd’hui, Kaspersky accompagne 400 millions de particuliers et 270 000 entreprises clientes, ce qui en fait l’une des plus grandes sociétés de cybersécurité au monde. En 2020, son chiffre d’affaires annuel s’élevait à 704 millions de dollars, soit une augmentation de 2,8 % par rapport à l’année précédente.

Kaspersky : gamme de produits

Les produits pour particuliers proposés par Kaspersky composent la gamme de produits classique, allant de l’antivirus en entrée de gamme, en passant par Internet Security en milieu de gamme, pour arriver à Total Security sur le haut de gamme.

Kaspersky Security Cloud est un ajout relativement récent. Il est similaire à Total Security, mais donne également accès à la technologie de sécurité adaptative de Kaspersky, qui regroupe plusieurs fonctionnalités basées sur le cloud.

Deux produits de sécurité internet sont proposés aux utilisateurs Mac et Android, tandis qu’iOS ne peut bénéficier que de l’installation de trois fonctionnalités vendues séparément par Kaspersky. Il s’agit concrètement de la fonction VPN, du gestionnaire de mots de passe et du contrôle parental, appelé Safe Kids.

Pour les entreprises, Kaspersky propose des produits de sécurité dédiés aux petites entreprises, pour les entreprises allant jusqu’à 100 employés. De plus, il propose des solutions de sécurité pour terminaux à destination des moyennes entreprises (101 à 999 employés) et des grands groupes (plus de 1 000 employés).

Dans ce test, nous mettons l’accent sur les produits de Kaspersky destinés aux particuliers.

Closed Accordion - Empty

Kaspersky Anti-Virus

Le produit antivirus d’entrée de gamme de Kaspersky propose uniquement un antivirus, une protection anti-hameçonnage et un optimiseur de performances.

C’est un produit uniquement compatible avec Windows, qui coûte 59,99 $ aux États-Unis.

Kaspersky Internet Security

Internet Security, la suite de sécurité de milieu de gamme proposée par Kaspersky, reprend toutes les fonctionnalités de l’antivirus. Elle ajoute à cela un navigateur sécurisé pour la banque en ligne, un VPN, un bloqueur de publicités, un anti-traceur, une protection de la webcam et deux fonctionnalités de contrôle parental qui bloquent le contenu pour adultes et établissent des limites de temps d’écran.

Elle coûte 79,99 $ aux États-Unis et est disponible sous Windows, macOS et Android. 

Remarque : le VPN est limité à 300 Mo/jour. Pour accéder au VPN illimité, vous devrez acheter le VPN premium de Kaspersky de manière séparée.

Kaspersky Total Security

Total Security, la suite de sécurité haut de gamme de Kaspersky, reprend toutes les fonctionnalités d’Internet Security. Elle ajoute à cela un stockage de fichiers chiffré, un gestionnaire de mots de passe et un suivi GPS des enfants. 

Elle coûte 99,99 $ aux États-Unis et fonctionne sur Windows, macOS, Android et iOS.

Remarque : le VPN est limité à 300 Mo/jour. Pour accéder au VPN illimité, vous devrez acheter le VPN premium de Kaspersky de manière séparée.

Kaspersky Security Cloud Personal

Security Cloud de Kaspersky est identique à Total Security, mais vous donne accès à des fonctionnalités supplémentaires faisant appel à la technologie de sécurité adaptative de Kaspersky. Les fonctionnalités centrales sont le vérificateur d’état du disque dur, l’analyseur de réseau Wi-Fi domestique et le contrôle des fuites de données.

Étonnamment, le produit Security Cloud de Kaspersky est vendu 89,99 $ aux États-Unis, soit 10,00 $ de moins que Total Security. Vous en recevez donc plus tout en payant moins. Il fonctionne sous Windows, macOS, Android et iOS.

Remarque : avec Security Cloud, le VPN de Kaspersky est limité à 500 Mo/jour, au lieu de 300 Mo/jour, comme c’est le cas pour Total Security. Pour accéder au VPN illimité, vous devrez acheter le VPN premium de Kaspersky de manière séparée.

Kaspersky VPN Secure Connection

Kaspersky commercialise séparément son VPN premium. Le VPN premium n’a pas de limite de données, vous permet de sélectionner un serveur parmi 54 pays, dispose de serveurs optimisés pour Netflix au Royaume-Uni et aux États-Unis et dispose d’un dispositif d’arrêt d’urgence. 

Il fonctionne sous Windows, macOS, Android et iOS, et coûte 29,99 $ par an aux États-Unis.

Kaspersky Password Manager

Kaspersky propose le gestionnaire de mots de passe dans le produit Total Security, mais le commercialise aussi séparément. Il fonctionne sous Windows, Mac, Android et iOS, et coûte 14,99 $ par an aux États-Unis.

Kaspersky Safe Kids

Kaspersky propose son contrôle parental dans le produit Total Security, mais le commercialise aussi séparément. Il fonctionne sous Windows, Mac, Android et iOS, et coûte 14,99 $ par an aux États-Unis.

Kaspersky Internet Security pour Mac

Internet Security pour macOS de Kaspersky intègre un antivirus, une protection anti-hameçonnage, un anti-traceur, un VPN, une protection de la webcam et un pare-feu.

Il se vend 39,99 $ aux États-Unis et reste réservé à macOS.

Remarque : Le VPN est limité à 300 Mo/jour. Pour accéder au VPN illimité, vous devrez acheter le VPN premium de Kaspersky de manière séparée.

Kaspersky Internet Security pour Android

Kaspersky Internet Security pour Android se décline en deux versions : Gratuite et Premium. La version gratuite propose des analyses antivirus manuelles, un antivol, un anti-harcèlement et un filtre d’appel. La version premium propose tout cela et y ajoute des analyses antivirus automatiques, une protection anti-hameçonnage et un antivol.

Il coûte 19,99 $ par an aux États-Unis et reste réservé à Android.

Foire aux questions 

Vous trouverez ci-dessous les questions les plus fréquemment posées à propos de Norton.

Est-ce que Kaspersky Internet Security vaut le coup ?

Kaspersky Internet Security est l’une des meilleures solutions de sécurité disponibles. Il regroupe un anti-malware de premier ordre et un panel de fonctionnalités de protection avancées, comme l’anti-hameçonnage, la protection des paiements, le VPN, le bloqueur de publicités, l’anti-traceur, la protection de la webcam et le contrôle parental.

Est-ce que Kaspersky Internet Security est meilleur qu'Antivirus ?

Oui. Kaspersky Anti-Virus se montre plutôt limité et ne propose que des fonctionnalités anti-malware et d’optimisation des performances. Kaspersky Internet Security propose également ces fonctionnalités, mais rajoute à cela un panel de fonctionnalités, comme un VPN, une protection des paiements, un blocage des publicités, un anti-traceur, une protection de la webcam, un contrôle parental, et plus encore.

Quelle est la différence entre Kaspersky Internet Security et Total Security ?

Kaspersky Total Security propose toutes les fonctionnalités d’Internet Security, mais ajoute à cela un gestionnaire de mots de passe, un suivi GPS des enfants et une sauvegarde de fichiers. L’ajout le plus intéressant est le gestionnaire de mots de passe, qui est excellent.