Comparatif VPN 2020: Les 5 meilleurs VPN pour la France

Septembre 2020

Pas trop de temps ?

Voici le meilleur VPN 2020 :

CyberGhost – Extrêmement rapide et sécurisé, excellent pour le streaming, fonctionne avec les torrents (P2P) et au juste prix.

Economisez 77% en cliquant ici

Qu’est-ce qu’un VPN ? Un VPN vous permet de naviguer sur internet en toute sécurité et anonymement sans être suivi. Vous pouvez télécharger des torrents en toute sécurité, débloquer Netflix, éviter la censure en Chine et utiliser les réseaux Wifi publics sans risque. Un VPN masque votre adresse IP et crypte votre connexion internet. En bref, en utilisant un VPN vous êtes en sécurité lorsque vous êtes en ligne.

Quel est le meilleur VPN pour protéger plusieurs appareils ? CyberGhost et NordVPN sont les meilleures options disponibles. Ils sont rapides, sécurisés, au juste prix et ont chacun des millions d’utilisateurs. CyberGhost vous permet de protéger 7 appareils alors que NordVPN vous permet d’en protéger 6. Si vous avez besoin de protéger plus d’appareils, considérez ZenMate ou Surfshark, grâce auxquels vous pouvez installer le VPN sur un nombre illimité de gadgets. Enfin, si vous voulez un excellent logiciel antivirus et un VPN tout-en-un, misez sur Norton.

Pourquoi nous ne recommandons pas ExpressVPN ? ExpressVPN est formidable. Il est rapide, sécurisé et superbement conçu mais franchement, il est trop cher et vous permet de l’installer uniquement sur 3 appareils. CyberGhost et NordVPN sont tout aussi rapides, sécurisés et superbes mais sont à meilleur prix tout en vous permettant de protéger un plus grand nombre d’appareils.

Naviguez cette page : 5 Meilleurs VPN | Comment nous testons

Comment nous testons : Confidentialité et sécurité

Vous trouverez ci-dessous une brève explication des raisons pour lesquelles la confidentialité est le facteur le plus important en matière de VPN, comment vous êtes observé et la manière dont un VPN change cette situation.

Si vous êtes déjà familier avec la nature d’un VPN et comment il fonctionne, rendez-vous directement à la section « Un VPN est-il 100% sécurisé ? ».

La confidentialité, c’est tout

Si vous appartenez à la majorité, la première raison pour laquelle vous vous munissez d’un VPN est la protection de votre confidentialité. Et ce pour plusieurs raisons :

  • Les fournisseurs d’accès à internet (FAI) vous espionnent et vendent vos données.
  • Les agences gouvernementales effectuent de la surveillance en masse.
  • Les pirates volent vos données à travers des points d’accès Wifi et réseaux.
  • Les annonceurs suivent et vendent votre identité et localisation.

Le nerf de la guerre, c’est la confidentialité. Vous souhaitez donc que votre VPN soit capable d’assumer cette tâche sans faille. Aucune exception, aucun compromis ne sont acceptables.

Pour déterminer les VPN qui font bien leur travail, il est utile de comprendre les bases de la manière dont vous êtes tracé et comment un VPN peut empêcher un tel espionnage.

Comment êtes-vous tracé ?

Lorsque vous vous rendez sur un site web ou utilisez un service en ligne, vous vous connectez en fait à un réseau appartenant à un FAI, qui à son tour vous connecte au site ou service demandé.

Ceci est applicable chez vous, où vous vous connectez à travers votre propre FAI, ainsi que dans un café ou un lieu public où vous vous connectez grâce au FAI du café en question.

Si vous n’utilisez pas de VPN, toute votre activité en ligne est facilement analysée, stockée et vendue par le FAI propriétaire du réseau que vous utilisez. Un pirate est aussi capable de s’infiltrer dans le flux de données grâce à une attaque par intermédiaire.

Comment un VPN change-t-il cette situation ?

Lorsque vous vous connectez à un VPN, vos données sont transmises à travers un tunnel crypté, souvent appelé « tunnel VPN ». Ceci signifie que vos données sont cryptées lors de leur passage par le réseau du FAI en route pour le serveur VPN. Le serveur VPN connecte ensuite au site web ou service en ligne pour vous.

Ceci résout quelques problèmes de sécurité et de confidentialité :

  • Le FAI ne voit que du « charabia ». Les données qui arrivent sur votre FAI étant cryptées, il n’a aucune idée de ce que vous faites en ligne ou quelles données vous transmettez.
  • Ceci s’applique aussi à un pirate capable d’infiltrer le flux de données entre vous et le site web. Le pirate ne voit alors qu’un flux de données cryptées et inutilisables.
  • Le site web ou service en ligne que vous utilisez reconnait le VPN comme étant le point d’origine du trafic, pas vous. Ceci leur rend la tâche de créer un profil de consommateur et de vous envoyer des publicités ciblées qui vous suivent sur internet plus difficile.

Un VPN est-il totalement sécurisé ?

C’est possible, mais ce n’est pas toujours le cas. Cela dépend de la politique du fournisseur de VPN, de la technologie qu’il utilise et de la juridiction dans laquelle il est enregistré. Ce sont ces éléments précis que nous testons.

Quelle partie du fournisseur de VPN testons-nous ?

Notre test de confidentialité et sécurité porte sur 7 éléments différents :

1. Politique de registre

Ce que nous avons testé :

Nous analysons la politique en matière de registre de chaque fournisseur de VPN et vérifions précisément les données qu’ils recueillent sur vous. Moins il collecte de données, meilleur est le score.

Qu’est-ce que la politique en matière de registre, et pourquoi est-elle importante ?

Vous souvenez-vous de la raison première pour laquelle vous vous êtes procuré un VPN ? La confidentialité.

Les registres sont des données vous concernant et sur votre activité en ligne stockées par les fournisseurs de VPN. Certains fournisseurs de VPN pratique une politique de « registre zéro » et ne collectent (presque) aucune donnée. Certains en recueillent suffisamment pour créer des profils d’utilisateur complets. Ces derniers sont évidemment ce que nous ne souhaitons pas.

Les types de registres qu’un fournisseur de VPN peut garder sont notamment:

  1. Données concernant l’utilisateur
    1. Appareil et navigateur utilisé
    2. Adresse IP d’origine
    3. Informations concernant le paiement
  2. Données concernant l’activité de l’utilisateur
    1. Données de bande passante
    2. Dates, heures et durées de connexion
    3. Historique de navigateur
  3. Données sur la performance du serveur

Comme vous pouvez le voir, dans le pire des scenarios, il peut en fait s’agir des mêmes données que celles colletées par un FAI. La combinaison, par exemple, des détails de votre carte de crédit avec votre historique de navigation permet à un fournisseur de VPN de créer un profil très précis sur vous.

Heureusement, aucun des meilleurs fournisseurs de VPN de notre comparaison n’utilisent cette pratique. En fait, les meilleurs, ExpressVPN et NordVPN, recueillent des données uniquement dans le but d’améliorer le service qu’ils vous offrent. Ils ne collectent pas de données sensibles telles que l’historique de navigation ou l’adresse IP d’origine.

Dans une récente interview avec le CDT (Center for Democracy and Technology), ExpressVPN a expliqué que les données qu’ils collectent et terminé par : « Aucune de ces données ne permet à ExpressVPN ou quiconque d’effectuer une correspondance entre un individu et une activité de réseau ou comportement spécifique. » En d’autres mots : ils ne recueillent pas d’informations sensibles sur vous.

 2. Juridiction

Ce que nous avons testé :

Nous vérifions le pays dans lequel le fournisseur de VPN ou sa maison mère est enregistré. Nous nous renseignons aussi sur les politiques gouvernementales en matière de collecte de données des consommateurs et neutralité de réseau. Moins ces politiques sont invasives, meilleur est le score.

Qu’est-ce qu’une juridiction et pourquoi est-elle importante ?

Dans ce contexte, une juridiction est un pays.

Comme toute autre société, un fournisseur de VPN est tenu aux règles et règlementations du pays dans lequel il est enregistré, ce qui peut avoir de sérieuses conséquences.

En fonction du pays, un fournisseur de VPN peut être forcé par un tribunal de remettre des registres de données ou serveurs entiers. Aux États-Unis par exemple, une agence gouvernementale peut utiliser une « National Security Letter » pour exiger que des sociétés remettent les données de leurs clients telles que les numéros de téléphone, internet et dossiers bancaires.

Pire encore, un gouvernement peut aller au-delà de ses frontières grâce à des accords internationaux.

Un bon exemple de cette couverture internationale est l’accord UKUSA. Cette convention entre les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle Zélande et le Canada a été mis en place pour partager les renseignements entre les services de sécurité de ces pays. Ce groupe est aussi connu sous le nom de « Five Eyes » (cinq yeux).

Cet accord stipule qu’aucun d’entre eux n’espionnera l’autre. Cependant, des fuites exposées par Snowden montrent que cela est incorrect. Aussi bien l’agence d’espionnage britannique GCHQ et leurs homologues américains NSArecueillent et partagent d’énormes quantités de renseignement sur leurs citoyens.

Il n’est pas recommandé aux utilisateurs pour lesquels la confidentialité est un point sensible d’utiliser un fournisseur de VPN enregistré aux États-Unis, au Royaume-Uni ou dans un pays partenaire. Il est préférable d’utiliser ExpressVPN ou NordVPN, enregistrés aux Îles Vierges Britanniques et au Panama.

3. Protocole

Ce que nous avons testé :

Nous analysons les protocoles offerts par le fournisseur de VPN, le protocole par défaut et la facilité de passer d’un protocole à l’autre. Plus le protocole par défaut est sécurisé, meilleur est le score.

Qu’est-ce qu’un protocole de VPN et pourquoi est-il important ?

Un protocole de VPN détermine la manière dont les données sont transmises par une connexion VPN. Il existe plusieurs protocoles, tous comportant des spécifications différentes. Certains donnent priorité à la vitesse, d’autres mettent l’accent sur la sécurité. 

Un fait peut être évident mais bon de mentionner : les différents protocoles de VPN ne fonctionnent pas bien entre eux. Lorsqu’une application VPN, appelée « client VPN » sur votre appareil connecte à un serveur VPN, les deux doivent utiliser le même protocole ou la connexion ne fonctionnera pas.

Pour résumer les protocoles VPN : OpenVPN est le plus utilisé et très sécurisé, mais SSTP est aussi très solide. Il est préférable d’éviter l’ancien PPTP, IKEv2 et L2TP/IPsec, potentiellement piratables par le NSA.

I vous souhaitez obtenir plus de détails sur chacun des protocoles, continuez votre lecture. Sinon, passez directement à la section cryptage.

OpenVPN. Dans l’ensemble le meilleur protocole, mais aussi le plus utilisé. Il open source, extrêmement bien sécurisé et supporte le cryptage AES-256, pratiquement inviolable. Il peut être utilisé par presque tous les systèmes : Windows, MacOS, Linux, iOS, Android, routeurs et plus encore. Vous pouvez en apprendre plus sur Wikipedia.

SSTP. Un protocole développé par Microsoft et entièrement intégré à chaque système d’exploitation Windows depuis le Service Pack 1 de Vista. Ceci permet à SSTP d’être utilisé avec la puce Winlogon, qui offre une couche de sécurité supplémentaire. Il utilise une clé SSL 256 bit pour le cryptage, et possède un native support pour les systèmes Linux, Windows et BSD. iOS, Android et MacOS peuvent l’utiliser à travers des clients alternatifs. Un protocole globalement très sécurisé. Vous pouvez en apprendre plus sur Wikipedia. 

L2TP / IPSec. L2TP, qui signifie Layer 2 Tunnel Protocol, est le successeur du protocole PPTP de Microsoft et du protocole L2F de Cisco. N’offrant pas lui-même de cryptage, il est associé avec le protocole de sécurité IPSec. Ensemble, ils forment un protocole très sécurisé utilisant le cryptage AES-256. Il existe cependant des fuites, suggérant que le NSA pourrait être capable de craquer IPSec. Il est peut-être préférable d’éviter ce protocole. Vous pouvez en apprendre plus sur Wikipedia.

IKEv2 (Internet Key Exchange, Version 2). Aussi développé par Cisco et Microsoft, IKEv2 est un protocole de tunnelisation souvent associé à IPSec pour cryptage. Il est souvent utilisé sur les VPN mobiles en raison de sa capacité à se reconnecter après une perte temporaire de connexion ou une panne de commutateur de réseau. Les documents Snowden suggèrent que NSA est aussi capable de craquer IKEv2. Il est aussi peut-être sage de l’éviter aussi. Apprenez-en plus sur Wikipedia.

PPTP. PPTP, abréviation de Point-to-Point Tunneling Protocol, est la forme la plus ancienne de ces systèmes. Bien qu’ils soient toujours parfois utilisés, la plupart des VON sont passés à des solutions plus modernes. Il est en général considéré comme étant rapide, mais aux frais de nombreuses vulnérabilités en matière de sécurité. Il doit être évité. Apprenez-en plus sur Wikipedia.

4. Cryptage

Ce que nous avons testé :

Nous analysons les standards de cryptage utilisés par le fournisseur de VPN. Plus le cryptage est sécurisé, meilleur est le score.

Qu’est-ce que le cryptage, et pourquoi est-il important ?

Le concept de base du cryptage est le suivant : vous prenez des données ordinaires et les transformez à l’aide d’un code secret (appelé une clé) en « charabia » illisible. Puis vous envoyez ce « charabia » à un destinataire qui possède la clé pour le retransformer en données ordinaires.

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, nous utilisons l’algorithme AES (Advanced Encryption Standard) pour crypter et décrypter les données. Cet algorithme peut utiliser différentes longueurs de clés pour crypter les données. Les plus couramment utilisées dans le secteur du VPN sont AES-128 et AES -256. Bien que AES-256 soit le plus sécurisé des deux, il est généralement accepté que l’AES-128 est déjà inviolable.

La technologie AES n’est pas dédiée à la technologie VPN. Les outils de compression de fichier tels que Winzip l’utilisent, les logiciels de cryptage de type BitLocker l’utilisent, les gestionnaires de mot de passe, LastPass par exemple l’utilisent, et bien sûr les applications de messagerie telles que WhatsApp l’utilisent aussi. Il est partout.

 5. Propres serveurs DNS

Ce que nous avons testé :

Nous déterminons si le fournisseur de VPN utilise ses propres serveurs DNS ou des serveurs DNS de tiers. Le score est meilleur s’il utilise les siens.

Qu’est-ce qu’un serveur DNS et pourquoi est-ce important ?

Pour en comprendre l’importance, nous vous guidons parmi les notions de base. Nous allons expliquer ce que sont un nom de domaine, un DNS, et pourquoi il est important qu’un fournisseur de VPN utilise ses propres serveurs DNS.

Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Lorsque nous, humains, surfons sur internet, nous visitons des sites web en saisissant leur nom de domaine dans la barre d’adresse de notre navigateur. Par exemple : google.com ou facebook.com.

Les navigateurs, eux, ne visitent pas de noms de domaine. Ils visitent des adresses IP (Internet Protocol) consistant en des chaînes de nombres utilisés pour identifier les sites web, trop longs pour nous puissions les mémoriser.

Il nous faut donc un système capable de traduire les noms de domaine en adresses IP, d’où l’utilité du DNS.

Qu’est-ce qu’un DNS ?

« DNS » est l’abréviation de « domain name system ». Il peut être considéré comme l’annuaire d’internet. Tout comme un annuaire donne le numéro de téléphone d’une personne, le DNS fournit l’adresse IP, compréhensible par un ordinateur, associée à un nom de domaine.

Votre navigateur connait ainsi la ressource que vous souhaitez charger et vous dirige vers le site correct.

Qu’est-ce qu’un serveur DNS ?

Un serveur DNS, aussi connu sous le nom de serveur de nom, est le serveur qui contient une énorme base de données contenant les noms de domaines et adresses IP. Son rôle est de chercher l’adresse IP qui qui appartient au nom de domaine que vous avez saisi dans le navigateur.

Pourquoi un VPN doit-il posséder ses propres serveurs DNS ?

Lorsqu’il reçoit votre commande DNS, le fournisseur de VPN s’assure qu’il est traité par le même protocole de tunnelisation et cryptage que votre trafic internet. Donc, votre commande DNS :

  • N’est pas censurée par les gouvernements ou institution par l’interception de votre commande DNS.
  • N’est ni piraté ni manipulé pour vous rediriger vers des sites d’hameçonnage ou malveillants.
  • N’est pas enregistrée par un tiers susceptible de surveiller les sites que vous visitez, quand vous les visitez et depuis où vous les visitez.

En bref : Les demandes DNS exposées peuvent mettre votre sécurité et votre confidentialité à risque.

6. Test de coupe-circuit

Ce que nous avons testé :

Nous analysons si le fournisseur de VPN est équipé d’un coupe-circuit et nous testons son bon fonctionnement. S’il est disponible et fonctionne correctement, la note est meilleure.

Qu’est-ce qu’un coupe-circuit et pourquoi est-il important ?

Un coupe-circuit est un élément de sécurité d’un VPN destiné à automatiquement couper votre connexion internet lorsque la connexion VPN échoue. Il bloque tous les flux de données entrants et sortants jusqu’au retour de la connexion VPN.

Cette fonction est importante pour un VPN, car si la connexion échoue votre appareil tentera probablement de se reconnecter, exposant votre activité en ligne.

Parmi les VPN testés, ExpressVPN, CyberGhost, NordVPN, Hotspot Shield Elite et Private Internet Access offrent un coupe-circuit. Ni Norton Secure VPN ni Panda Dome n’en sont équipés.

Nous avons simulé une perte soudaine de connexion cryptée en débranchant le câble réseau et en le rebranchant 60 secondes plus tard. Sans surprise, seuls les VPN équipés d’un coupe-circuit ne révélaient pas l’adresse IP d’origine. Les VPN sans coupe-circuit reconnectaient sur une connexion non cryptée et révélaient l’adresse IP d’origine lors de la reconnexion du VPN.

Il est aussi bon de mentionner que ExpressVPN est le seul VPN sur lequel le coupe-circuit est activé par défaut alors que l’utilisateur doit l’activer manuellement sur les autres VPN équipés d’un coupe-circuit. Ce point est bien plus important qu’il semble, car la majorité des utilisateurs de VPN ne connaissent pas la véritable valeur d’un coupe-circuit et il est très facile d’oublier de l’activer.

7. Test de fuite

Ce que nous avons testé :

Nous avons testé chaque VPN à la recherche de fuites de données et d’informations telles que des commandes DNS et adresses IP d’origine. Plus faible est le nombre de fuites, meilleur est le score.

Qu’est-ce qu’une fuite et pourquoi est-ce important ?

Une fuite est présente lorsqu’un VPN divulgue certaines de vos données personnelles qui devraient être invisibles. Ce problème peut être sérieux. 

Les 4 fuites potentielles pour lesquelles nous avons testé sont :

  1. Fuite DNS. Un DNS est chargé de vous diriger sur le site web correct lorsque vous saisissez un nom de domaine tel que google.com par exemple. Lorsqu’un VPN ne masque pas vos commandes DNS, même si le reste de vos données est crypté par le VPN, nous sommes en présence d’une fuite DNS. Ceci peut être un problème car votre FAI ou fournisseur DNS peut alors lire les sites que vous visitez.
  2. Fuite IP. Comme décrit plus haut, nous avons testé chaque VPN au niveau de son utilisation de la fonction coupe-circuit. C’est un élément important car le rôle du coupe-circuit est d’assurer que votre véritable adresse IP n’est pas divulguée si la connexion VPN est soudainement interrompue.
  3. Fuite WebRTC. WebRTC, abréviation de Web Real-Time Communication, est un ensemble de technologies utilisé par les navigateurs pour communiquer entre eux. WebRTC utilisant des méthodes de détection d’IP avancées, tous les VPN ne protègent pas contre ces fuites. Google Chrome et Mozilla Firefox sont particulièrement vulnérables à ce type de fuite mais il existe heureusement des moyens de les éviter.
  4. Fuite Windows Credential. Il s’agit d’une fuite très dangereuse relativement ancienne, toujours non corrigée. Si vous utilisez Edge ou Internet Explorer, votre nom d’utilisateur et mot de passe Windows peuvent être révélés. Ces identifiant étant très souvent réutilisés sur des produits autres que Microsoft, le danger est réel. 

 

Comment nous testons : vitesse

Commen­çons par le moins bon : un VPN vous ralentit. Il s’agit tout simplement d’un cryptage et d’un décryptage de données et leur transmission à travers un serveur supplémentaire.

Mais si vous choisissez un serveur rapide proche de vous, le problème ne devrait pas être trop sérieux. Une réduction de 14% de la vitesse de téléchargement semble est la moyenne en Europe occidentale, ce chiffre devrait être similaire dans les autres régions développées du monde.

Nous allons vous expliquer comment nous avons obtenu de chiffre de 14% :

Au cours de l’un de nos tests de VPN, nous avons analysé 16 VPN sur une connexion de 100 Mbps depuis Anvers (Belgique). L’emplacement de serveur le plus efficace parmi tous ces VPN est Francfort (Allemagne). Hub central offrant connexions et serveurs très rapides, presque chaque VPN semble posséder au moins un serveur. 

En utilisant ces VPN pour diriger notre trafic, la vitesse de téléchargement moyenne de ces 16 VPN était de 86 Mbps, soit un ralentissement de 14% par rapport à la vitesse de connexion de base de 100 Mbps.

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une moyenne et que les résultats varient considérablement. Le VPN le plus lent, Tunnelbear, offrait une vitesse de téléchargement de 74 Mbps, soit un ralentissement de 26%. Le VPN le plus rapide, NordVPN, téléchargeait à une vitesse de 92 Mbps soit une chute de vitesse de 8%.

Il est important de tester plusieurs serveurs sur votre VPN et vous assurer que vous avez la connexion la plus rapide possible. N’acceptez pas simplement la localisation qui vous est attribuée automatiquement par votre VPN. Nous avons trouvé qu’elle n’était souvent pas la plus rapide.

Quel est le principe du test ?

  • Lieu : Anvers, Belgique
  • Vitesse de téléchargement de base : 100 Mbps
  • Système d’exploitation : MacOS High Sierra
  • Hardware : Intel Core CPU i5 2,6 GHz / 8 GB RAM
  • Logiciel de test : Appli MacOS de Speedtest de chez Ookla

Comment nous testons : caractéristiques

Un VPN doit posséder les 5 caractéristiques suivantes :

  • Des serveurs dans de nombreux emplacement dans le monde
  • Il doit supporter les plateformes et appareils les plus courants
  • Il doit vous permettre de connecter plusieurs appareils sur un même abonnement
  • Il doit être capable de travailler avec des services de streaming et de torrent
  • Il doit être capable de contourner la censure dans les pays concernés

Vous trouverez ci-dessous une brève explication de chacune de ces caractéristiques ainsi que le classement de chaque VPN au niveau de chacune d’elles.

1. Emplacements des serveurs

Qu’avons-nous testé ?

Nous avons analysé les pays du monde dans lesquels chaque fournisseur de VPN possède au moins un serveur. Plus le nombre de pays est important, meilleur est le score.

Qu’est-ce qu’un emplacement de serveur, et pourquoi est-ce important ?

Lorsque vous ouvrez votre application VPN et établissez une connexion, vous créez une connexion cryptée entre votre appareil et le serveur VPN. La localisation géographique de ce serveur VPN est appelée « emplacement du serveur », par exemple New York.

Certains fournisseurs de VPN vous permettent de sélectionner des serveurs dans une ville précise, Londres ou Melbourne par exemple, alors que d’autres n’offrent cette possibilité qu’au niveau du pays : l’Allemagne ou le Brésil, par exemple. Dans le second cas, le VPN sélectionne un serveur automatiquement dans une ville pour vous.

Dans la majorité des pays, les fournisseurs de VPN ne possèdent qu’un seul emplacement de serveur. Il ne s’agit pas vraiment de ce que l’on pourrait appeler de grands pays en termes de surface, ils comportent peu d’utilisateurs, ou les deux. Il est donc peu logique d’investir dans un grand nombre d’emplacements de serveurs.

Il n’est pas surprenant que la plupart des fournisseurs de VPN possèdent beaucoup de serveurs aux États-Unis, pays immense qui comporte un nombre d’utilisateurs énorme. Alors que la majorité des fournisseurs de VPN ne possèdent aucun serveur au Luxembourg, ou encore dans une seule ville.

Nous avons axé notre analyse sur les pays plutôt que sur les villes.

Pourquoi les emplacements de serveurs sont importants ?

Pour deux raisons.

  1. Vitesse

Plus vous êtes proche du serveur VPN, plus votre vitesse de téléchargement est rapide. Les allers et retours de données cryptées entre votre appareil et le VPN prend du temps. Vous voulez donc choisir un fournisseur de VPN relativement proche de vous. Ce peut être un pays du même continent que le vôtre, votre propre pays ou même votre ville en fonction de votre lieu de résidence.

La plupart des fournisseurs de VPN concentrent leurs serveurs dans les lieux où se trouve la majorité de leurs clients (Amérique du nord, Europe occidentale, Asie du sud-est, Asie orientale et Australie). Il est donc extrêmement important que les utilisateurs situés en-dehors de ces régions vérifient les emplacements car ils ont moins de serveurs près d’eux chez la plupart des fournisseurs de VPN.

  1. Déblocage de contenu

Certains services en ligne sont limités à des régions données. Un bon exemple en est Netflix, qui propose certaines émissions sur le territoire des États-Unis que les utilisateurs d’autres régions ne peuvent pas voir. Ils peuvent néanmoins débloquer ces émissions en utilisant un VPN.

Le principe est que vous vous connectez à un serveur de VPN situé aux États-Unis, Los Angeles par exemple. Netflix voit l’adresse IP de ce serveur et non le vôtre. Il pense donc que vous vous trouvez aux États-Unis et vous laisse regarder les émissions locales.

Ce principe fonctionne aussi pour un grand nombre de services à restriction géographique.

2. Plateformes et appareils

Qu’avons-nous testé ?

Nous avons analysé les systèmes d’exploitation supporté, appareils de streaming, consoles de jeu et routeurs sur chaque fournisseur de VPN. Nous avons aussi cherché à savoir si le VPN offrait des extensions de navigateur dédiées. Nous nous sommes penchés sur :

  • Systèmes d’exploitation : Windows, Mac, Android, iOS et Linux.
  • Appareils de streaming : Apple TV, Android TV, Chromecast et Roku.
  • Consoles de jeu : PlayStation, Xbox et Nintendo.
  • Autres : Routeurs.
  • Extensions de navigateur : Chrome, Firefox et Safari.

Que sont les plateformes et les appareils et pourquoi sont-ils importants?

Lorsque nous parlons de plateforme, nous parlons en fait de systèmes d’exploitation.

Le système d’exploitation est l’interface qui vous permet d’interagir avec votre appareil. Il gère aussi tous les autres logiciels, par exemple le client VPN, sur votre appareil. Les 5 plus grands logiciels sont : WindowsMacAndroidiOS et Linux. Par-dessus tout, les fournisseurs de VPN doivent supporter autant de systèmes d’exploitation que possible, ce qui leur permet de servir la majorité des utilisateurs.

Lorsque nous parlons d’appareils, nous parlons de consoles de jeu et d’appareils de streaming.

Les consoles de jeu et appareils de streaming sont utilisés pour jouer à des jeux et de streamer des contenus multimédias. Les consoles de jeu les plus utilisées sont : Playstation, Xbox et Nintendo. En ce qui concerne le streaming, Apple TVAmazon Fire TVChromecast et Roku sont les appareils les plus importants. Posséder une appli dédiée ou une solution pour ces appareils n’est pas obligatoire pour un VPN mais sans aucun doute un atout pour certains utilisateurs.

Les extensions de navigateur VPN pour ChromeFirefox et Safari sont des versions allégées de l’appli VPN installée sur votre appareil. Certaines, telles que l’extension de ExpressVPN, vous permettent de contrôler votre appli VPN à distance depuis votre navigateur. La majorité est cependant plus un proxy qu’un VPN complet. Il est très important de connaitre la différence :

L’appli de VPN complète fonctionne au niveau du système d’exploitation, ce qui signifie qu’elle crypte les activités sur internet sur toutes vos applis. La plupart des extensions de navigateur VPN offrent une protection bien moindre :

  • Dans leur forme la plus basique, ils fonctionnent comme un serveur proxy mais ne cryptent pas vos données. Ceci signifie qu’ils dirigent votre trafic vers un serveur VPN, par exemple un serveur situé à New York. Ils font ainsi croire aux sites web que vous vous trouvez à New York ; bien que votre IP et localisation véritables soient maintenant masqués, votre trafic n’est pas crypté.

Dans leur forme la plus avancée, ils fonctionnent comme un serveur proxy et cryptent votre trafic. Ils ressemblent maintenant à un VPN. Mais n’oubliez pas que seul le trafic de votre navigateur est maintenant protégé. Toutes vos autres activités sur votre appareil qui ne passent pas à travers votre navigateur demeurent à risque.

3. Nombre de connexions

Qu’avons-nous testé ?

Nous avons vérifié le nombre de connexions que vous êtes autorisé à réaliser simultanément avec un seul abonnement. Autrement dit, le nombre d’appareils (ordinateurs portables, téléphones, télévisions) que vous pouvez connecter par paiement.

Nous avons aussi calculé le coût d’une seule connexion, en divisant le montant de l’abonnement annuel pour les clients situés aux États-Unis par le nombre de connexions.

Qu’est-ce que le nombre de connexions et pourquoi est-il important ?

Le nombre de connexions vous indique le nombre d’appareils que vous êtes autorisé à connecter par abonnement. Si vous utilisez un VPN uniquement pour vos besoins personnels, 3 appareils sont généralement suffisants. Vous pouvez ainsi protéger un ordinateur portable, un téléphone et éventuellement votre appareil de streaming ou une console de jeu.

Cependant, si vous prévoyez de partager votre VPN avec un ami ou votre famille, la situation est différente. Pouvoir connecter 7 appareils simultanément vous permet de protéger vos propres téléphone et ordinateur portable ainsi que ceux de vos amis. Vous pouvez ainsi diviser le coût du VPN et le rapport qualité-prix est bien meilleur.

4. Streaming et télécharger des torrents

Qu’avons-nous testé ?

Nous avons cherché à savoir si le VPN fonctionnait avec Netflix USA et si le téléchargement de torrents (P2P) était autorisé sur ses serveurs.

Que sont le streaming et le téléchargement de torrent et pourquoi sont-ils importants ?

Une grande majorité est familière avec les services de streaming tels que NetflixHuluBBC iPlayerSling TVHBO NowAmazon Prime Video et autres, mais tous ne savent pas que l’accès à ces émissions est souvent limité à certaines régions, ce qui signifie que vous ne pourrez pas accéder à toutes les émissions depuis n’importe où dans le monde. Depuis certains pays tels que la Chine par exemple, vous ne pourrez pas du tout vous connecter à Netflix.

Se connecter depuis un serveur VPN situé aux États-Unis avant de se connecter à Netflix est donc devenu chose très courante, car Netflix pensera alors que vous regardez depuis un ordinateur situé aux États-Unis et vous donnera accès à toutes les émissions disponibles aux États-Unis.

Bien que Netflix prenne des sanctions contre l’utilisation de VPN pour accéder à ses services, nombre d’entre eux offre toujours au moins un serveur qui fonctionne toujours.

Le téléchargement de torrent (P2P) est un peu plus complexe. En essence, le téléchargement de torrent n’est rien de plus qu’un partage de fichiers, mais réalisé intelligemment.

Imaginez que vous soyez en train de télécharger un film (non soumis à des droits d’auteur) par torrent.

Au lieu de télécharger un film directement, vous téléchargez un « torrent », aussi appelé « tracker ». Ce fichier vous permet de télécharger le film à travers une application dédiée telle que BitTorrent ou uTorrent.

Le film est découpé en petits morceaux appelés « paquets ». Ces paquets sont stockés sur un serveur ainsi que sur un grand nombre d’ordinateurs qui téléchargent aussi le même film. Ces ordinateurs sont appelés des « pairs ».

Avec ce système, chaque pair agit comme un mini-serveur : tous les utilisateurs qui téléchargent le film en uploadent aussi les parties qu’ils ont déjà téléchargées. D’où le terme « pair-à pair » (P2P). 

Ce système très intelligent a été conçu pour alléger la charge sur le réseau, et il est entièrement légal. Le problème survient lorsque vous téléchargez un film soumis à des droits d’auteur.

Des pays ont donc fermé des sites de torrent et certains utilisateurs aux États-Unis ont été poursuivis pour avoir téléchargé du contenu soumis à des droits d’auteur. Bien que ces procès soient généralement sans suite, ils auraient pu être évités si le téléchargeur avait masqué son utilisation par un VPN.

Gardez en tête le fait que vous êtes toujours responsable de la manière dont vous utilisez votre VPN. Ni SoftwareLab ni les fournisseurs de VPN ne vous conseillent de télécharger ou uploader du contenu soumis à des droits d’auteur.

5. Contourner la censure

Qu’avons-nous testé ?

Nous avons recherché le VPN qui fonctionne le mieux avec la Chine, l’une des régions du monde les plus soumises à la censure.

Qu’est-ce que la censure et pourquoi est-elle importante ?

Un nombre étonnamment important de pays pratiquent la censure sur internet. Selon un rapport de Freedomhouse, 19 pays limitent sévèrement l’accès des individus à internet en bloquant un grand nombre de sites et services web. Il s’agit là d’un problème sérieux.

Il faut réaliser que nous n’utilisons pas internet uniquement pour communiquer, travailler et voyager. Nous l’utilisons pour des activités tout aussi importantes telles que nous informer sur la politique, la religion et autres sujets qui ne devraient pas être censurés par une minorité cherchant à exercer son pouvoir. Il est donc indispensable qu’internet demeure libre et ouvert.

L’utilisation d’un VPN vous permet de crypter votre activité et vous assurer que le gouvernement ne puisse pas l’observer. Il vous permet aussi de vous connecter à des serveurs situés ailleurs dans le monde et consulter des sites web qui seraient censurés si vous étiez un local.

Les gouvernements sont bien entendu conscients que les VPN sont capables de contourner la censure, et certains prennent des mesures visant à bloquer l’utilisation des VPN.

S’ensuit un jeu de chat et souris permanent par lequel les fournisseurs de VPN développent des technologies destinées à masquer le trafic VPN et le faire ressembler à un trafic HTTPS normal. Ceci rend la tâche plus difficile aux gouvernements qui tentent de détecter l’usage d’un VPN. Un bon exemple d’une telle technologie est le protocole Chameleon développé par VyprVPN.

La Chine, qui utilise l’énorme Firefall of China, a non seulement la censure la plus sévère au monde, mais aussi celle qui affecte le plus grand nombre d’individus, constitue la base de notre test.

Déclaration annonceur

SoftwareLab.org est une société de test de logiciel indépendante. Nous recevons une commission lorsque vous réalisez un achat à travers l’un des liens, ce qui nous permet de continuer à vous offrir des informations gratuites. Vous soutenez ainsi des tests indépendants et nous vous en remercions. Merci.